Philippe Gras

1 poème par jour sur un sujet d'actualité

17 mai 2010

Comment le gouvernement maltraite les retraites

Retraites : la communication bien huilée du gouvernement.

Le Monde, 17 mai 2010.

Mailly : "Sarkozy veut taxer les hauts revenus ? Chiche" !

Le Parisien, 17 mai 2010.

La crise offre un boulevard au gouvernement, qui a tout le loisir d’agir pour une réforme des retraites selon ses prévisions. Le grand public est choqué par le plan de réduction des dépenses publiques de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal et bientôt en Grande-Bretagne, à cause des conséquences sur le niveau de vie des gens. Les mesures d’austérité sont mises en route, nous dit-on souvent, pour rassurer les marchés financiers. Mais les caisses de retraite ne sont pas directement gérées par l’État français.

Quand un discours espère à vite ouvrir la page
Cherchez l’erreur à l’huis de ce gouvernement
La retraite a pris l’eau dans un long hurlement
Car le chantage est beau s’il est dans le tapage.
Nos vieux jours sont assez à songer au dopage
Car les faits sont tassés depuis un bon moment
Mais celui qui nous vient va fournir le ferment
De la misère en masse au loin d’un vert alpage.
La crise est assez forte en fermant les marchés
Mais le souci s’installe au fond de puits séchés
Du futur aussi bleu dans le temps qui l’émaille.
Notre avenir plus noir n’est pas dans l’éventail
Mais ils n’ont pas assez pour tricoter en maille
Ce dont les gens ont tant besoin est leur travail.


Commentaires

Poster un commentaire