Philippe Gras

1 poème par jour sur un sujet d'actualité

15 mai 2010

La crise de l’euro met la stabilité politique en cause

L'austérité à l'espagnole embarrasse le gouvernement.

Le Figaro, 15 mai 2010.

Huit banques accusées d’avoir gonflé leurs titres.

Libération, 15 mai 2010.

La crise de la monnaie européenne risque de provoquer des déflagrations sur les marchés financiers à long terme, qu’une gouvernance cohérente et stable est seule capable de maîtriser. Ce qui compte en ce moment, c’est de donner aux responsables politiques les moyens de maîtriser la monnaie et pour ce faire, seule une action dans la durée offrirait des perspectives et quelques chances de succès. L’alternance politique a cet inconvénient de bousculer la donne et de changer les responsabilités à terme assez régulier.

Chacun trouve en lui-même assez de sacrifices
Pour soutenir un monde en plein désastre aussi
Bien que de faux espoirs ont chu dans le roussi
Après coup juste au prix de plus forts bénéfices.
Nous subissons souvent les méchants maléfices
Sans rêver qu’un beau jour dans un ciel éclairci
Tous ces bons du Trésor auront vraiment grossi
Mais ils n’ont hélas pas offert leurs bons offices.
Dans un système instable il est creux de prévoir
Le jour d’après qui chante en jugeant le pouvoir
Du trop haut piédestal dont nous plaît l’atrophie.
Nous avons pour l’instant appris d’autres soucis
Mais l’espoir nonchalant du moment qu’il se fie
Au grand œuvre ambitieux des gens trop indécis.


Commentaires

Poster un commentaire